FONDATION

La Fondation Los Monos, Selva y Vida est une organisation suisso-équatorienne à but non lucratif créée en 2007 par Yvan Bouvier et Véronique Grand, dans le but de protéger la faune, la flore et les traditions indigènes de l’Amazonie équatorienne.

Le futur de la forêt et de ses habitants est notre plus grande préoccupation. En Équateur, le gouvernement actuel n’exploite pas les ressources de manière durable et la déforestation et l’exploitation intensive des terres menacent l’avenir de l’Amazonie. Cela vaut pour tous les gouvernements qui se succèdent, aucun d’entre eux n’accordant d’importance aux impacts irréversibles causés à la faune et à la flore locales. L’exploitation massive des ressources naturelles rend les animaux vulnérables, ces derniers étant victimes de la chasse, du trafic illégal, de la fragmentation de leurs habitats et de la pollution.

Le Paseo de los Monos est un refuge pour les animaux victimes du trafic illégal qui a ouvert ses portes en 2005. Basé à Puyo, dans la province de Pastaza, le site est ouvert au public qui peut venir admirer ces magnifiques animaux. Dans notre sanctuaire, nous hébergeons plus de 200 spécimens, orphelins ou blessés,  parmi lesquels figurent différentes espèces de primates, de procionidés, de reptiles, de félins, d’oiseaux et de mammifères de petite et moyenne taille.

L’Équateur est l’un des pays du globe où la biodiversité est la plus riche, et ses forêts sont le refuge de milliers d’espèces qui pourraient se retrouver en danger d’extinction si nous ne faisons rien pour les protéger. C’est pourquoi l’équipe du Paseo de los Monos invite le public national et international à connaître et à prendre part à nos actions pour la conservation de la vie sauvage.

VENEZ NOUS RENDRE VISITE, LES ANIMAUX ONT BESOIN DE VOUS !

PROJETS

  • Sauvetage d’animaux maltraités dans les zoos

    En Équateur, beaucoup de zoos, pourtant autorisés par l’Etat, ne se soucient guère du bien-être de leurs animaux. Notre objectif actuel est donc de sauver et de donner une meilleure vie à ces animaux qui, pour différentes raisons, ne sont pas traités correctement au sein des zoos. C’est pourquoi le Paseo de los Monos essaye de les accueillir et d’investir dans des infrastructures et de la nourriture pour leur fournir des conditions de vie adaptées à leur espèce. Parmi ces rescapés, on trouve beaucoup de  kinkajous qui, vivant la nuit et ne pouvant donc pas être montrés au public, arrivent ici bien souvent mutilés ou handicapés.

  • Extension du Paseo de los Monos avec un centre de réhabilitation et de libération de la faune sauvage

    Il est important de conserver la faune et la flore de la forêt amazonienne afin de créer un important réservoir génétique qui permettra le futur repeuplement des zones forestières dévastées. Pour atteindre cet objectif, l’équipe du Paseo de los Monos essaye d’acquérir un morceau de forêt vierge aux abords du Parc National Sangay, en plein cœur de l’Amazonie équatorienne.Ce projet a pour but de réunir investisseurs, scientifiques, vétérinaires, biologistes et chercheurs qui pourraient participer à l’acquisition du terrain,  à la construction d’infrastructures simples et aux futures libérations des animaux réhabilités.

 

  • Création d’un potager écologique

    A l’heure actuelle, nous achetons la nourriture des animaux à prix élevés dans les supermarchés. Nous projetons d’acheter un hectare de terrain près du Paseo de los Monos pour cultiver nos propres fruits et légumes et élever des poules. Ainsi, nous pourrions produire l’alimentation des animaux de manière biologique et limiter nos dépenses.