imgl9183-editar_copy_1

Finalement, le crowdfunding réalisé en 2015 par Nature Project et le Paseo de los Monos a porté ses fruits. Puisque nous n’avons pas atteint l’objectif des 37 000 USD pour créer la station scientifique destinée á réhabiliter et libérer les animaux issus du trafic, nous avons opté pour le plan B : une structure pour enrichir l’habitat des singes araignée de notre refuge.

mono1

Les histoires de nos trois singes araignée, Lisa, Pancho et Lola sont émouvantes. Ils sont venus d’endroits différents durant les années 2006 et 2007. Pancho et Lola ont terriblement souffert de leurs traitements alors que Lisa était un animal de compagnie á Puyo.

A cause de son passé, Pancho n’a pas totalement développé sa musculature et n’a pas atteint la taille normale d’un adulte ; en plus, il a gardé un comportement agressif. Pour ces raisons, ils ne pourront pas être libérés dans leur habitat naturel et leur destin sera de vivre en captivité ou semi-captivité durant toute leur vie.

12804101_1004272399643358_1436962142_n1

Les membres de Zoo Project et Paseo de los Monos ont décidé de faire quelque chose pour améliorer leurs conditions de vie et, suite á la naissance d’Anita, fille de Pancho et Lola, nous avons décidé d’agrandir leur espace et étendre leur mobilité en construisant un tunnel dans les arbres qui leur permet de se promener et d’explorer de nouveaux  endroits dans le parc.

En janvier, nous avons reçu avec enthousiasme nos amis de Nature Project. Jorge et Sarah ont dirigé la construction du tunnel, aidés par deux volontaires de Nature Project, cinq assistants locaux et les volontaires de Los Monos. En deux semaines, ils ont construits deux tunnels : celui des singes araignée  qui a un diamètre de 1 mètre et 100 de longueur, qui va aux bords de la rivière Chilcayacu, en traversant une végétation danse.

imgl9556-editar-editar-copy2
imgl9549-editar-copy2
imgl9579-editar-copy1
Jorgito et son équipe ont quitté le Paseo de los Monos le 19 janvier après avoir inauguré les deux premiers tunnels et avoir offert le matériel pour la construction d’un troisiéme pour les derniers animaux en cage : les femelles capucins noirs et Roberto, le singe écureuil.

img_0610-editar-copy
imgm9851-editar-copy
1058749_1004272316310033_1053416327_n
Le troisième tunnel a été construit par une excellente équipe de volontaires. A son arrivée, le 22 février, Lukas Wetter, un volontaire allemand qui voyage depuis l’Argentine s’est enthousiasmé pour ce projet et prit l’initiative de terminer ce tunnel avec l’aide de nos volontaires et le groupe de Carpe Diem Venu des Etats Unis.

701920_10102007758477767_5158644567913788131_o

12806073_10206085495516162_1569954156128208540_n1
La construction des tunnels a été un succès en matière d’enrichissement et nos singes profitent pleinement de cette forme de liberté.

1965637_10102007748857047_5831352512307948671_o
11741244_10102007761741227_3205123903821719756_o
12794684_10102007747005757_8279381065108638609_o
12771645_10102007758442837_4338797797554494427_o
Ce système nous permet de faire des connexions entres cages et parcs comme c’est le cas entre les chorongos et les singes araignée.
Il nous reste beaucoup á faire. Le travail dans les refuges ne terminera pas tant que les gens ne se responsabiliseront pas sur le mal que nous faisons á la planète. Beaucoup d’animaux ne pourront pas être libérés, vivre á  l’état sauvage, transmettre leur génétique, disperser les graines et remplir leur rôle dans la nature.

imgl9161-editar-copy
Néanmoins, maintenant, ces animaux ont un nouveau rôle : montrer á l’humanité la beauté que nous sommes en train de perdre. Chaque fois qu’un animal sauvage est tué ou vendu, ce n’est pas seulement la beauté que nous perdons mais aussi les services écologiques que les animaux et les plantes apportent á la planète.